Alors que la cérémonie du Ballon d’or 2020 aurait dû se dérouler à cette période, et récompenser Robert Lewandowski auteur d’une saison fantastique avec le Bayern Munich, pronos-foot vous propose de remonter le temps et de partir à la rencontre de cinq lauréats du Ballon d’Or qui ont marqué l’Histoire du football à leur manière.

 

 

Bobby Charlton, légende de Manchester United – Ballon d’or 1966

 

 

Meneur de jeu du club mancunien de 1956 à 1973, sir Bobby Charlton incarnera pour toujours la gloire et le prestige de Manchester United. Élevé au sein d’une famille de footballeurs, le jeune joueur est très tôt repéré par les Red Devils et devient un « Busby Babe », un jeune protégé du coach Matt Busby. Bobby Charlton remporte le championnat d’Angleterre dès sa première année et dispute la Coupe des Clubs Champions avec son club. Hélas, une horrible tragédie vient secouer les Red Devils lorsque l’avion transportant les membres du staff et les joueurs s’écrase sur le tarmac de l’aéroport de Munich le 6 Février 1958. Plusieurs personnes périssent dans la catastrophe dont le très prometteur Duncan Edwards. Manchester United aura du mal à s’en remettre et devra patienter cinq années pour remporter un nouveau trophée. Tel un phénix, Bobby Charlton porte le club sur ses épaules et accompagné de Denis Law et de George Best il mène ses troupes à la victoire en championnat en 1965. Sa carrière prend un tournant lorsque l’Angleterre remporte sa Coupe du Monde en 1966, bien aidé par un Bobby Charlton qui inscrit trois buts dans la compétition. Le milieu offensif maître du ballon piqué et à la finesse de frappe incomparable remporte alors le Ballon d’Or. Surtout, il aide Manchester United à remporter la première C1 de son histoire en triomphant du Benfica Lisbonne en finale de la compétition en 1968.

 

 

Bobby Charlton arborant les couleurs de Manchester United

 

Karl-Heinz Rummenigge, deux saisons tonitruantes – Ballon d’or 1980 et 1981

 

Karl-Heinz Rummenigge n’est peut-être pas le vainqueur du Ballon or le plus connu de l’ Histoire du football allemand. Trop jeune pour avoir pu intégrer la Mannschaft championne du monde en 1974 où se sont illustrés Gerd Müller et Franz Beckenbauer, tout deux déjà consacrés Ballon d’or. Pourtant, « Kallie » va prendre la relève des deux monstres germaniques avec brio. Joueur du Bayern Munich de 1974 à 1984, celui qui deviendra directeur de l’emblématique club bavarois par la suite s’impose rapidement dans le collectif d’un club en pleine reconstruction. Sous la houlette de l’entraîneur hongrois Pál Csernai, il forme un duo redoutable avec Paul Breitner et remporte le championnat allemand en 1980. Auteur de vingt-quatre buts en Bundesliga, le prolifique attaquant s’illustre également avec la tunique nationale puisqu’il remporte dans la foulée le Championnat d’Europe des Nations et se voit consacré meilleur joueur européen. La saison suivante est la copie conforme de la précédente, Rummenigge inscrit vingt-neuf buts et remporte à nouveau le championnat et le Ballon D’or. Et même si le joueur subit deux défaites frustrantes en finale de Coupe d’Europe des Clubs Champions et en finale de Coupe du Monde en 1982, Karl-Heinz Rummenigge n’en demeure pas moins un des joueurs les plus marquants du football allemand et l’un de ses plus beaux palmarès.

 

 

Karl-Heinz Rummenigge se voyant decerner le ballon d’or 1980

 

Jean-Pierre Papin, un olympien au grand coeur – Ballon d’or 1991

 

Natif de Boulogne-sur-mer, Jean-Pierre Papin est un joueur qui a forcé l’admiration du public français tout au long de sa carrière riche de succès. Celui que l’on connaît pour ses actions solidaires et son tempérament sympathique se révèle de l’autre côté de la Sambre au FC Bruges. Ses débuts avec le club belge sont fracassants et le jeune nordiste est rapidement sélectionné avec les Bleus de Henri Michel. Auteur d’une coupe du Monde 1982 où il marque un but important contre son pays d’adoption pour le match de la troisième place, Jean-Pierre Papin signe alors pour l’Olympique de Marseille alors au sommet du championnat français. Les supporters phocéens vont très vite adopter l’avant boulonnais qui régale par sa science du dribble et ses buts en dehors de la surface. Le nom de Jean-Pierre Papin est surtout associé à un ciseau acrobatique spectaculaire, la papinade. Avec l’Olympique de Marseille il remporte quatre championnats de France mais ce sont ses performances de haute volée en Coupe des Clubs et en Éliminatoires du Championnat d’Europe qu achève le jury de France Football de lui décerner le Ballon d’Or 1991. Comme un symbole, ce sont Raymond Kopa et Michel Platini qui lui remettent le trophée lors de la cérémonie de remise du prix. L’histoire ne s’arrête pas encore là pour Papin qui remporte la Ligue des Champions en 1994 sous le maillot du Milan AC.

 

                  Jean-Pierre Papin pose tout sourire avec son trophée

 

 

George Weah, seul joueur africain lauréat – Ballon d’or 1995

 

Il y a de ces destins qui peuvent marquer toute une génération. Natif du Liberia, pays d’Afrique de l’Ouest marqué par la famine et la pauvreté, George Weah excelle tout d’abord dans les joutes locales avant qu’un coup de téléphone de Claude Le Roy, alors sélectionneur du Cameroun non loin d’ici, l’envoie dans la principauté de Monaco. Sur le Rocher puis au Paris Saint-Germain, le longiligne africain fait parler sa vitesse et sa puissance et devient l’un des tous meilleurs avants du championnat. Ses cent-onze buts inscrits en Ligue 1 et le sacre national en 1994 avec le club de la capitale lui ouvre les portes du grand Milan AC, qui souhaite faire de Weah le successeur de Marco van Basten à la pointe de l’attaque rossonero. La greffe prend immédiatement et le libérien inscrit beaucoup de buts, et des beaux et ce n’est pas les joueurs laziales qui pourraient proclamer le contraire ! Auteur de sept buts en Ligue des Champions avec le Paris Saint-Germain et meilleur joueur du dispositif milanais, George Weah remporte la distinction individuelle ultime en 1995 et deux scudetti en 1996 et 1999. Il qualifie même la sélection du Liberia pour la Coupe d’Afrique des Nations en 2002, une première ! Unique Ballon d’or du continent Africain de l’Histoire du football et exemple parfait de réussite, George Weah remporte les élections présidentielles du Liberia en 2018.

 

George Weah au Milan AC

 

Michael Owen, L’étoile d’Anfield – Ballon d’or 2001

 

Michael Owen a de son temps explosé tous les records de précocité au sein du Liverpool FC. Chargé de suppléer la gloire locale Robbie Fowler à la pointe de l’attaque des Reds, ce fils de footballeur affole le public d’Anfield à chacune de ses apparitions sur la pelouse. C’est bien simple, Michael Owen est beaucoup trop fort et rapide pour les défenses adverses du championnat anglais et se permet même d’inscrire un retentissant triple contre Sheffield Wednesday. Il est alors le plus jeune joueur de l’histoire de Liverpool à réaliser cet exploit. Rapidement sélectionné avec l’Angleterre, il subjugue les observateurs en propulsant une frappe puissante dans les filets argentins en Coupe du Monde. Le monde est prévenu, il faudra compter sur le jeune Michael Owen à l’avenir. La saison 2000-2001 est sans doute la plus aboutie de sa carrière. Avec les Reds, il rend honneur à la devise du club et est un des grands artisans des succès en Coupe de la Ligue, Coupe d’Angleterre et Coupe de l’UEFA. Alors que Liverpool est mené par Arsenal en finale de la Cup, Michael Owen surgit deux fois et offre le titre aux Reds de Liverpool. Longtemps en concurrence avec Raul et Oliver Kahn, le destin bascule en faveur de l’anglais qui remporte le Ballon d’Or 2001. Malgré une suite de carrière plus irrégulière au Real Madrid et dans divers clubs du Royaume, Michael Owen reste toutefois le plus jeune et le dernier anglais à avoir remporté le Ballon d’Or, n’en déplaisent aux Frank Lampard, Steven Gerrard et autres David Beckham.

 

Michael Owen, Ballon d’or 2001

 

Pronos-foot.fr est un site de paris sportifs excitant et novateur ! Suivez l’actualité du football en temps réel et misez sur les matchs de football. Retrouvez les meilleurs cotes chez les meilleurs bookmakers et empochez vos premiers bonus. À vous le prono de la victoire sur pronos-foot.fr ! Retrouvez également notre partenaire exclusif https://sb-zone.fr, un site de tournois en ligne FIFA 21. Inscrivez-vous à l’un de nos tournois gratuits ou payants, affrontez une communauté de passionnés et tentez de remporter des lots exceptionnels tels des consoles de jeux et des maillots de foot.

 

Vous avez aimé notre article ? Retrouvez nos dernières actualités sur notre page d’accueil : https://pronos-foot.fr/